Carnets de voyage de Val et Eddy

27 mai 2014

Part V : Lanzarote - La Graciosa - Fuerteventura - La Palma

Lanzarote - Du 15 avril au 24 avril

01

Lanzarote fait partie des Canaries orientales. Située au nord de l’île de Fuerteventura, elle possède des paysages d’une grande variété : étendues de roches faites de lave pétrifiée, montagnes rocheuses, étendues de sable fin, campagnes plantées de figuiers…. Même si aujourd’hui le tourisme est bien présent, Lanzarote a fait de son mieux pour préserver son environnement. 

Dès notre arrivée à Lanzarote, à la grande déception d’Eddy (mais un léger sourire s’est marqué sur le visage de Val ), nous nous rendons vite compte il est impossible de camper « légalement » à Lanzarote (Yesss des douches chaudes à go go), sauf en camping sauvage mais aucun site ou aucune information ne nous en indique les possibilités… Nous optons donc pour la location d’un petit studio à Puerto del Carmen qui est un petit port touristique très central par rapport aux visites de l’île de Lanzarote donc très pratique pour visiter chaque coin de l’île…

02

Parc national de Timanfaya

Notre première impression est qu’il y a très peu de végétation en comparaison aux îles visitées mais reste cependant très particulière de par ses caractéristiques volcaniques… nous sommes face à une île unique nous rappelant à chaque instant les forces de la nature et des éruptions volcaniques en particulier.

03 04

César Manrique est un artiste, peintre, architecte, sculpteur et défenseur de la nature de l'île de Lanzarote qui a influencé l'image de l'île volcanique de manière décisive. De par sa notoriété artistique, il est parvenu à imposer certaines règles urbanistiques, telles que la hauteur maximale des bâtiments, la couleur blanche des façades afin de préserver l’île de grandes constructions disgracieuses et en maintenir sa beauté … Il est vrai qu’en observant ces bâtiments blancs de petite taille incorporées dans ce splendide paysage de lave noire, ce n’est que pur plaisir des yeux !

Nous visitons la fondation (qui était initialement sa résidence) de l’artiste Manrique, décédé d’un accident de voiture à Lanzarote en 1992, cette visite nous a vraiment inspiré de par la beauté et l’originalité de l’environnement dans lequel nous nous trouvions et nous en sortons plein d’idées pour notre futur nid douillet 

Nous visitons également les Jameos del Agua qui sont des cavités souterraines se trouvant dans la commune de Haria au nord de l'île de Lanzarote … Leur formation est le fruit de l'activité éruptive du volcan de la Corona qui remonte entre 3000 à 5000 ans. Cette éruption a formé un vaste tunnel volcanique de plus de 6 kilomètres de long (appelé parfois tunnel de l'Atlantide) entre le cône volcanique et l'océan. Deux des plus importants centres de tourisme de Lanzarote sont installés dans deux parties de ce tunnel. En amont, la Cueva de los Verdes permet une visite souterraine de plus d'un kilomètre et en aval, les Jameos del Agua sont accessibles dans un site aménagé par Cesar Manrique.

05 06

07

Le Jardin de Cactus a été la dernière œuvre de César Manrique.  On peut découvrir plus de 10.000 cactus avec plus 1.400 espèces différentes sur une ancienne carrière d’extraction de cendre volcanique. 

08 09
10 11

LA GRACIOSA Du 21 avril au 23 avril

12

Après avoir vu, depuis les bords escarpés de la falaise de Famara (Lanzarote), la plus blonde de l’Archipel Chinijo, nous avons l’eau à la bouche en pensant à ses plages dorées, ses maisons paisibles s’étalant sur la toile ocre sablonneuse ou dans la mer turquoise qui la caresse. Cette île est pour des voyageurs différents, sensibles, qui savent jouir de la nature, du silence, de la beauté et, bien sûr, du soleil et des plages solitaires.

13 14

La Graciosa est probablement l’un des rares endroits d’Europe où il n’y a pas encore de routes goudronnées. C’est la plus inconnue et la plus sereine des Îles Canaries. 

15 16

Bien que l’origine de son nom soit méconnue, il se doit peut-être aux fascinantes couleurs de ses plages et montagnes volcaniques qui changent progressivement de tons depuis l’aube jusqu’au soir, peignant un paysage différent, qui évolue depuis diverses tonalités de rouge et de jaune vers toute la gamme des marrons et des ocres. Pour ceux qui recherchent un endroit différent, rien de plus emballant que cette île enchanteresse.

17

Petite plage paisible découverte lors d’un trek où nous avons pris notre lunch en toute tranquillité 

Ce n’est vraiment pas sans émotion que nous quittons cette fabuleuse île, tout était absolument parfait !  Tant le camping à la plage que la quiétude qui règne sur toute l’île… Que du bonheur pour les Zamoureux qui veulent échapper au temps moderne… Pour celles et ceux qui sont intéressés d’aller visiter ce havre de paix, il vous suffira de prendre un ferry en partance de Lanzarote (durée du trajet : 25 minutes).

18 19
20

 

Fuerteventura Du 25 avril au 1er mai

Nous prenons le ferry en partance de la Playa Blanca (Lanzarote) pour Fuerteventura ce 25 avril…

21

22

Surnommée l’île rouge, Fuerteventura se trouve dans les Canaries orientales, au sud de Lanzarote. La terre est aride, peu cultivée et c’est le tourisme qui est la plus grande ressource de l’île. Les petites maisons blanches et carrées de Fuerteventura vous rappelleront l’Afrique, très proche. Dommage que l’île soit par endroits envahie de complexes hôteliers. Seuls le nord-ouest et le centre de Fuerteventura sont pour l’instant épargnés par la frénésie touristique et demeurent sauvages. 

23

Caractéristique non négligeable de l’île : le vent est omniprésent! Ceci peut être un avantage pour certains… kite surfers, planchistes, etc. mais un véritable inconvénient pour d’autres… motards, cyclistes et « plagistes » 

En comparaison avec les autres îles visitées au préalable et malgré certains paysages magnifiques de l’île rappelant le Maroc, en outre ses splendides plages <3 … c’est l’île qui nous a le moins plu de par ses rafales de vent incessantes, sa poussière omniprésente, son architecture d’hôtels de mauvais goût et nous en passons…

24 25

Bye Bye Fuerteventura…

 

LA PALMA Du 2 au 16 mai

26

Montagneuse, humide et boisée, La Palma, Isla Bonita, est la plus fleurie des Canaries. Sa végétation exubérante en fait le paradis des marcheurs.

Suivant la météo, continuez vers le nord recouvert de forêts de lauracées. Les ravins y abritent plus de 20 espèces d’arbres endémiques ainsi que les dernières plantations de tabac.

27

Notre itinéraire monte vers la Cumbre Vieja, point culminant du centre de l’île, pour admirer des dragonniers arborescents, dracaena draco, du nom de leur résine rouge ''sang de dragon''.

Au sud, le cratère dénudé du San Antonio croise le chemin des Volcans (19 km). La vue s’étend sur les vignobles de malvoisie et les plantations de bananiers et d’ananas des coulées de lave de Fuencaliente.

Longer le littoral vers Los Llanos et El Paso où nous trouvons le meilleur climat de l’île, plus de 300 jours de soleil par an malgré le fait que le paysage soit quasi tout aussi verdoyant que de l’autre côté de l’île. Phénomène climatique très particulier de par cette mer de nuages que l’on observe… la cascade de nuages tombant de la Cumbre Nueva. C'est un phénomène très particulier de La Palma, les nuages viennent du nord-est, poussés par l'anticyclone des Açores (qui sont au nord), et restent bloqués du côté est de l'île. Quand ils prennent de l'altitude, ils viennent couler à l'Ouest de la montagne la plus basse, avant d'être rapidement emportés. La Palma a donc plusieurs climats : humide et nuageux à l'Est, ensoleillé à l'Ouest, à quoi se rajoutent les effets de l'altitude.

28

Au centre de l’île, la Maison du parc national de la Caldera de Taburiente accueille les visiteurs à El Paso, porte de ce gigantesque cratère boisé, dominé par le Roque de Los Muchachos (2 426 m). Situé au sommet de la plus grande caldera du monde (cratère de 10 km de diamètre, plus grand que Paris), à 2400m au-dessus de l’océan, l’observatoire astrophysique « El Roque de Los Muchachos » est le plus important en Europe.  L’observatoire dispose notamment du  plus grand télescope du monde : le « Gran Tecan », dont la structure optique à miroirs segmentés constitue une surface de 10,40m. Le site est également célèbre par la présence de l’instrument le plus performant pour l’étude de l’activité solaire.

29 30

En forme de coeur, La Palma est une très belle île à la végétation luxuriante et verdoyante, évoquant un peu Madère. Elle possède des villages authentiques, des volcans, des sites naturels, des bananeraies, un vin délicieux... Une simple escapade sur cette île serait une erreur car elle peut constituer un voyage à part entière. 

C’est d’ailleurs sous tente que nous avons passé l’intégralité de notre escapade sur cette magnifique île et ce n’était que réel bonheur… Petite anecdote à notre retour d’un trekking, des corbeaux qui avaient apparemment très faim ont volé toute la nourriture cachée sous la double-bâche de notre tente et ont mis un sacré capharnaüm 

31

Camping El Pilar

32
33

En conclusion, après un périple de deux mois de randonnées à moto sur les îles canaries, c’est surtout l’île de La Palma qui a attiré notre attention!  Comme nombreux d’entre vous le savez, nous sommes à la recherche d’un petit coin de paradis pour lancer notre projet touristique… Cette île s’avère avoir énormément d’avantages tant au niveau du climat et de ses paysages divers mais est surtout encore préservée du tourisme de masse, ce qui est très difficile à trouver de nos jours !

Qui sait ? Peut-être trouverons-nous un jour… notre coin de Paradis mais une chose est certaine, c’est La Palma qui sera notre cible

34

Posté par ValEddy à 22:39 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


26 avril 2014

Part IV - Iles canaries (Tenerife, La Gomera, Gran Canaria)

524_carte-canaries

C’est le 20 mars que Val s’envole de Malaga pour Bruxelles pour y passer quelques jours pendant qu’Eddy profite de la présence de ses parents à Almunecar pour être auprès d’eux avant la suite de notre périple sur les îles canariennes… Après une semaine de folie à courir de gauche à droite tant pour l’administratif que pour passer de supers moments avec les Amis et la famille, nous nous rejoignons tous les 2 sur l’île de Tenerife et notre périple continue  Eddy est « épuisé » du voyage en ferry vu qu’il a passé 50 heures sur le bateau sans cabine individuelle… Entre nous soit dit « Je suis ravie de n’avoir pas vécu pareil voyage en ferry car une expérience précédente - en Grèce - quelque peu exténuante m’en avait fortement dissuadée », nous ne traînons pas vu qu’il faut encore récupérer nos affaires qui sont toujours sur la moto.

Des retrouvailles quelque peu « amusantes » car vous connaissez notre Ami Eddy… il n’a pas fait les choses à moitié  J’avoue avoir été plus que surprise quand je suis allée à sa rencontre pour décharger nos affaires… Incroyable MAIS VRAI, nous voyageons avec notre maison sur notre moto !

TENERI~2

Nous sommes accueillis chez une amie d’enfance  de Val, Isabelle qui habite l’île avec Luc et ses deux enfants, Diego & Rebecca,  depuis plus de dix ans. Isa travaille au port de Los Gigantes (situé tout à fait au sud de l’île) pour une compagnie de Jetskis et nous propose de joindre une sortie en mer, mais en Zodiac, avec les moniteurs. Très sympa Los Gigantes, nous avons également l’occasion de voir quelques dauphins… la nature est tout simplement ma-gni-fi-que 

On est très rapidement impressionné par le Teide, le volcan de l’île qui est omniprésent avec son point culminant à plus de 3700 mètres et qui, en ce mois de mars, à quelques 2.500m de son sommet, est encore enneigé de part et d’autre du volcan.  Nous découvrons également que le contraste Nord-Sud est assez important mais pour nous, sans hésitation, la nature est la plus belle au centre tout autour du volcan, impressionnant !

Tenerife - El Teide Tenerife - El Teide2
Tenerife - EL Teide enneige La Gomera - vue sur le Teide

Nous persévérons également sur le site Workaway mais il est assez difficile de trouver des projets bénévoles sur les îles car moins de possibilités nous sont offertes que sur le continent et pour ceux qui sont intéressés, les places son chères et il faut s’y prendre bien à l’avance… De ce fait, nous n’avons d’autre choix que d’accepter la fatalité…LOL… et décidons de prendre le temps de découvrir les îles canariennes à budget réduit, à savoir un maximum de campings  

Nous traversons, à moto, Tenerife pour découvrir les splendeurs que cette île a à nous offrir, admirer quelques belles plages, s’y prélasser aussi , savourer chaque moment présent qui nous est offert et réaliser que la vie peut être vraiment merveilleuse si on en est seuls Maîtres !

Tenerife Tenerife2 Tenerife3 Tenerife4

Après cinq jours d’escapades diverses, notre envie de visiter la petite île de La Gomera reste omniprésente et nous passons deux nuits dans la forêt au sommet de l’île, sous tente.

La Gomera - 2 La Gomera - Garajonay3

La Gomera - Garajonay2 

La Gomera - Garajonay La Gomera - Camping

La Gomera - The End

Dès notre arrivée sur l’île, nous nous mettons à la recherche de notre camping… et nous nous rendons vite compte que les soirées et d’ailleurs le temps en général sont bien plus frais qu’à Tenerife! Les nuages sont assez présents mais dès que les rayons les traversent et que le soleil nous caresse, que du bonheur ! Fort heureusement, nous sommes équipés pour ne pas avoir froid grâce à nos vestes de moto  Après un ravitaillement pour le lendemain, une bonne nuit de sommeil et un délicieux p’tit déjeuner, nous attaquons de surprenantes balades à moto qui nous font remarquer des paysages tellement divers mais tout aussi beaux les uns que les autres… avec, pour nous, un 10/10 pour cette île car les palmiers sont maîtres des lieux et les vallées que nous surplombons ne sont que pur plaisir pour les yeux !

La Gomera 7 La Gomera5

La Gomera 4

Nous apprécions le côté calme et intact de La Gomera, mis à part une partie de l’île qui a souffert d’un incendie, mais qui - fort heureusement – fait apparaître, petit à petit, quelques coins verts grâce à ces palmiers qui se régénèrent à une vitesse assez surprenante !

Des paysages tout simplement splendides et il faut avouer que voyager à moto sur ces magnifiques routes était le meilleur plan « locomotion » pour lequel opter !  Pour les Amoureux de la moto, n’hésitez pas à organiser un p’tit voyage à La Gomera, vous ne le regretterez pas !  Ce magnifique parc national du Garajonay n’est que pur plaisir pour les yeux… Pour les amoureux du trekking, que du bonheur de visiter ce parc 

La nature peut être étonnante ! Nous vous laissons juger de la beauté de ces paysages de par nos photos… et espérons vous faire voyager avec nous pour vous faire vivre quelques moments magiques de cette magnifique expérience que la vie nous offre …

La Gomera 3 La Gomera 6

A notre retour à Tenerife de La Gomera, nous ne tardons pas à organiser la suite de notre périple et réservons nos billets de ferry pour rejoindre Las Palmas, à Gran Canaria.  Encore un tout grand merci à Isabelle & Luc de nous avoir accueillis…

Gran Canaria,tout comme Tenerife cette île est totalement différente dépendamment du coté duquel on se trouve,  verte au nord, aride au sud. Elle est plutôt ronde et au centre se trouve la ‘’cumbre’’, point culminant dominant toutes les vallées, plus belles les une que les autres. C’est quasi au sommet que nous dormons et c’est le point central pour toutes nos excursions. En une bonne heure on peut se trouver à peu près partout sur la côte.  Nous avons pour challenge de grimper jusqu’au fameux Roque Nublo de Gran Canaria qui, dès l’arrivée à son sommet, nous offre une vue imprenable sur l’île…

gran canaria roque nublo

gran canaria cratere gran canaria
gran canaria2 gran canaria3
Gran Canaria4
Gran Canaria5 Gran Canaria6

Une réservation d’emplacement de camping est faisable en se rendant à la commune de Las Palmas et nous nous voyons octroyer 10 jours de camping gratuit !  Que demander de plus vu que les projets bénévoles ne se manifestent pas…

Llana de la Pez, premier camping, très agréable car ombragé de par ces nombreux sapins, trekkings proches à ne pas rater, quelques tentes à gauche et à droite donc pas grand monde, ce que nous apprécions grandement , emplacement très spacieux, barbecue à disposition, toilettes et eau potable à disposition mais pas de douche.  Eddy, me connaissant, prend donc la décision d’acheter une douche « solaire »… ce qui m’a sauvée durant quelques jours  Par la suite, notre plan « douche » avait quelque peu changé… nous avions pour mission chaque après-midi de trouver une douche à la plage sans quoi les lingettes seraient de sortie !

Gran Canaria - camping3 Gran Canaria - Eddy le singe

Gran Canaria-Camping Gran Canaria - Camping2

Gran Canaria-Roque Nublo

Je vous épargne les détails pour ce qui est des « commodités » dans certains « campings » car Eddy ne m’avait pas prévenue qu’il n’y avait pas toujours de douches… Pas toujours simple quand on est une « femme »  Je suis certaine que nombreuses d’entre vous me comprendront!  Fort heureusement pour une majorité de campings, un accès à de l’eau mais ce n’est pas le cas pour TOUS !!!  Dont ce fameux camping très…euh ? Comment dire… ? romantique car nous étions effectivement seuls mais RIEN… RIEN DE RIEN mis à part cette extraordinaire nature !  Pas âme qui vive en-dehors de ces fourmis plus grosses que ma petite phalange que l’on peut compter par centaines ou encore de ces bourdons qui s’étaient posés sur le buisson just’à côté de notre tente… J’aime l’aventure mais là… après une nuit et un petit déjeuner, j’ai préparé mon sac et j’ai dit à l’homme de Neandertal que je ne voyais aucun inconvénient à ce qu’il passe une nuit supplémentaire dans sa brousse mais que je partais à pied avec mon sac à dos pour trouver une chambre à l’hôtel et qu’on se rejoindrait le lendemain vu que Céline & Guillaume nous font une petite visite sur l’île Après avoir parcouru environ 7km, je me décide à faire du stop pour rejoindre Agaete, qui se trouve à 40km environ d’où je me trouvais… Que du bonheur, ça mord rapidement ! Je ne leur fais pas peur  Je grimpe tout d’abord dans la voiture d’un touriste allemand qui voyage depuis environ 2 mois et qui est en recherche personnelle par rapport à son potentiel avenir en Allemagne et ensuite d’un médecin de Las Palmas qui passe chaque weekend à Agaete (port de l’île) pour se ressourcer.  Des rencontres qui furent enrichissantes…

C’est alors, quelques heures plus tard, un peu plus loin sur la route, que j’aperçois Eddy en direction d’un bar  Il propose de me déposer à Agaete car les routes sont assez sinueuses et j’accepte volontiers  Une bonne nuit dans un lit, une bonne douche CHAUDE, un petit déjeuner de la mort qui tue qui m’est servi sur une jolie terrasse ensoleillée just’en face du port… que de mander de plus ! Entre nous… Eddy a profité de l’absence du réceptionniste pour squatter la chambre le temps d’une douche 

Petite journée plus qu’agréable à l’arrivée d’Eddy sorti tout droit de sa brousse, Céline & Guillaume à peine descendus du ferry… farniente et retrouvaille à GO GO ! Que du bonheur <3

On est ravi de ne pas avoir ‘’zappé’’ cette île car elle vaut vraiment le détour, il y a tellement de d’aspects différents et la nature est tout simplement époustouflante !

Gran Canaria-meditation

Gran Canaria-trek Val Gran Canaria-Trek

Gran Canaria - coucher de soleil

Le lendemain matin, après un délicieux p’tit déjeuner à deux sous le soleil, nous enjambons notre moto et nous dirigeons vers la playa Blanca pour y passer une belle partie de la journée et, en début de soirée, nous prenons le ferry en direction de l’île de Lanzarote et débarquons à 7h du matin à Arrecife, port sans grande beauté où les habitations sont sans charme aucun… A suivre…

Posté par ValEddy à 18:13 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

02 avril 2014

En route vers Zahara de la Sierra !

01

La ville se trouve au centre du Parque Naturel de la Sierra de Grazalema et plus précisément au pied de la Sierra du Jaral, entre le fleuve du Guadelet et le Bocaleones.  Zahara de la Sierra est situé entre Séville et Ronda. C'est l'un des plus beaux sites de la sierra de Cádiz. Nid d'aigle sur un escarpement dominé par une ancienne forteresse maure, surplombant un paysage de collines verdoyantes, Zahara reflète ses maisons blanches dans les eaux turquoises d'un lac de barrage, au pied des ruines de la tour… Nous en prenons plein les yeux tellement ces paysages sont fabuleux … Premier VRAI grand coup de cœur tant pour Eddy que pour Val 67636698

02
DSCN0221 DSCN0222

Nous arrivons donc au second projet bénévole dans une famille hispanico-germanique… Gonzalo, 48 ans, originaire de Malaga, vit dans sa jolie finca située en bordure d’une rivière depuis 12 ans et a rencontré Anja, 42 ans, originaire d’Allemagne, lors d’une de ses escapades en chambre d’hôtes à Cinco Lunas il y a tout juste 9 ans… Une belle histoire d’Amour qui a réuni deux personnes d’une culture totalement différente et dont deux très chouettes enfants ont été conçus, Maira (3 ans) et Merlin (5 ans). Le projet en soi pour Eddy n’était pas des plus intéressants… construction d’un canal d’irrigation afin d’éviter d’autres inondations dans le potager - mais cette merveilleuse famille ne méritait grandement que notre motivation afin de mener à bien ce projet et Gonzalo n’en fût que râvi lors de ses premiers jours de travail avec Eddy  Surpris par le courage d’Eddy d’arriver au bout des choses, que du bonheur pour lui et pour nous aussi d ailleurs !

03 04
05

Quant à Val, ses deux tâches principales étaient concentrées dans l’entretien du potager écologique (permaculture) et la préparation du lunch (14h – 14h30 … à l’espagnole ! Olé ) pour toute la famille et nous bien entendu  De temps à autre, de l’aide pour la préparation des chambres d’hôtes avant l’arrivée des prochains clients … une très chouette expérience en tous sens !

06 07

Nous avons passé en tout et pour tout 10 jours auprès de cette famille adorable et lors de nos soirées auprès du feu ou encore de nos lunchs ou de nos p’tits restos, on aurait pensé que cela faisait des années que l’on se connaissait… Qui sait ??  Peut-être qu’il nous faudrait retourner les aider d’ici quelques mois… une première belle opportunité qui pourrait s’offrir à nous dans un futur proche 

08
09 10

 Val, Gonzalo, Anja & Eddy – March 2014 – @ Cinco Lunas

Après le travail, n’oublions surtout pas le plaisir !  Première splendide visite de Séville, une découverte hors du commun tant pour Eddy que pour Val et une chose est certaine, NOUS Y RETOURNERONS et vous conseillons d’y faire un crochet si vous n’en n’avez pas encore eu l’occasion!

SV5BC8~1 SVFF6E~1
SVILLE~3 SVILLE~4

Séville est une ville du sud de l’Espagne, capitale de la province de Séville et de la communauté autonome d’Andalousie. La cité est le cœur économique, politique et culturel de l’Andalousie, et constitue l’une des plus importantes villes du pays, mais aussi de l'Europe du Sud.

C’est également une ville au passé prestigieux, ayant légué un patrimoine artistique d’une immense richesse, qui en fait une des destinations touristiques les plus prisées d’Europe et l'auréole d’un certain prestige. Ses monuments, les nombreux artistes qui y sont nés ou y ont œuvré, son histoire glorieuse, ses fêtes traditionnelles, mais aussi son climat ont ainsi contribué à sa renommée.  Jugez vous-même(s) de la beauté de Séville (petit clin d’œil à mon amie Cinthia )

SV6170~1

Après ces étoiles plein les yeux et des souvenirs plein la tête tant de Séville que de nos hôtes, nous terminons notre projet dans la maison d’hôtes Cinco Lunas, lieu paradisiaque où il fait bon vivre <3  Eddy se dirige vers Velez-Malaga pour y laisser la voiture et passer une petite semaine auprès de ses parents à Almunecar et Val rejoint sa fille et ses amis pour quelques jours à Bruxelles… De belles retrouvailles au programme mais cette fois sur l’île de Tenerife.

 

Posté par ValEddy à 20:39 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

08 mars 2014

Suite VELEZ MALAGA

Nous voilà déjà mi-février, exactement la moitié de notre expérience en tant que bénévole dans cette magnifique finca suivie d’un long weekend qui s’annonce bien sympathique ! 

01

Nous enjambons notre moto pour visiter la fameuse Mezquita de Córdoba, ancien temple romain qui devint église puis mosquée, et dans laquelle fut ensuite érigée une cathédrale. Pour les intéressés, n’hésitez pas à cliquer sur les hyperliens (en bleu).

02 03
04 05

A notre retour, nos hôtes nous annoncent qu’un autre bénévole est sur le point d’arriver pour passer 10 jours avec nous dans cette aventure Un jeune anglais, Chris Muggleton, 22 ans, en route depuis novembre dernier passant de projet bénévole à projet bénévole… et ayant pour but de continuer à voyager un maximum en région méditerranéenne jusqu’à épuisement de son cash Quelle belle jeunesse !

06

De l’aménagement de l’entrée de la finca à la restauration d’une rambarde de piscine (ponçage et peinture),  à la réparation de fuites créant des tâches d’humidité dans le garage, etc. nous avons effectué divers travaux comme vous pouvez le constater et, par la même occasion, fait la connaissance de Chris via les photos ci-dessous !

07 08

09 

10 11

12 13

14 15

Un peu de créativité a été requise pour « camoufler » un câble électrique,, très sympa comme projet surtout pour Eddy qui Adoooore faire travailler son imagination

Mais à part le travail, il va de soi que nous profitons aussi de moments fort agréables … Ooooh calmos aux esprits mal tournés Nous parlons bien évidemment de petites soirées sympas tout comme ce concert de Tina Turner, assez surprenante en tournée en Andalousie nous devons l’avouer, ou encore le Cover Band des Beatles…

16 17

Très surprenante Jacquie !

Notre projet touchant à sa fin, petite paëlla d’Adieu avec Peter, Elena & Chris.

18

Paëlla préparée par Val & Eddy

Bilan de ce 1er mois de projets bénévoles à Velez Malaga:

  1. Les Allemands sont effectivement assez « à cheval » sur les horaires … nous vous rassurons, Eddy – l’éternel retardataire - a survécu et est même parvenu à arriver à l’heure QUASI tous les jours (comment cela se fait-il ?  AUCUN EMBOUT pour arriver à son lieu de travail)

  2. Superbe endroit

  3. Nourriture saine et énormément de « home made »

  4. Projets diversifiés sympas et très motivants (accessibles à tous)

  5. Découverte de l’Aloé Vera chez le producteur !

  6. Temps mitigé, beaucoup de vent mais majoritairement positif

19

A très bientôt pour la suite de nos Aventures !

Posté par ValEddy à 10:52 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

18 février 2014

Part I – Almunecar – Velez Malaga

C’est finalement le mercredi 22 janvier que notre projet débute!  Après quelques semaines chargées en préparatifs divers, en finalisation d’organisation administrative et en diners d’aurevoir chez nos Amis et nos familles BIS, BIS et BIS et BIS (en bref dur dur de quitter tout le monde), nous accrochons la remorque à la Toledo sur laquelle est attachée notre nouvelle moto (HONDA NC700) et en avant pour l’aventure !

1
*clic pour agrandir... et c'est magique, ça marche pour toutes les photos ;-)*

C’est à Tours (environ 500km) que nous décidons de faire la première halte… température relativement fraîche mais un ciel bleu de toutes parts.  Le lendemain, après un bon petit déjeuner, en route pour l’hôtel El Marinero situé à Isla, notre prochaine destination se situant à 700km et où nous restons 2 nuits et où nous décidons de faire connaissance avec notre nouvel engin  Motivés, même la pluie ne nous faisait pas peur… petite halte dans un petit bar typique - après 2 heures de balade -avec le volume de la TV à plein régime,  nous profitons d’un plat typique (assez gras mais délicieux- El Revuelto de la Casa…hummm) avant de reprendre la route pour l’hôtel car la pluie était assez battante !  Petit moment relaxe et une bonne nuit de repos avant de nous diriger vers notre prochaine destination.

2 3

Tuna…est le nom du petit village typique situé au cœur des Asturies où nous nous sommes arrêtés après un trajet d’environ 300km.  Nous avions réservé à l’hôtel « la Casa de Pipo » pour 2 nuits, petit hôtel très mignon et accueil chaleureux de Toni qui s’avère être notre « sauveur » vu l’aventure que nous avons vécue le lendemain de notre arrivée… Après un bon petit déjeuner, nous nous hâtons d’enfiler nos équipements pour faire une chouette balade à moto et nous nous dirigeons vers Luarca, petit port de pèche où nous avions très envie de déguster le délicieux poisson pêché le matin-même 

4

Un moment privilégié au bord du port dans la véranda d’une petite « Sidreria » très sympathique, en mangeant le plat du jour à 12Eur/pers. boissons incluses !  Après ce moment de détente, nous décidons de continuer notre balade à moto mais pas de bol pour nous, la clef de la moto se casse dans le barillet et la voiture se trouve à plus de 60km du port !  Nous gardons notre calme (en pestant intérieurement) mais savons que nous trouverons une solution  C’est alors que Val entra en contact avec un espagnol qui se balade avec un couple d’amis… Chance pour nous !  Cet ami en question est ancien mécanicien et a du matériel adéquat pour tenter de redresser la clef, ce qu’il tente de faire mais sans succès pour ôter le bout de clef coincé dans le barillet… C’est alors que nous décidons de rentrer en taxi (80Eur !!!) à la casa de Pipo et que nous croisons le réceptionniste dès notre arrivée !  Incroyable MAIS VRAI, Toni connaît un ami qui travaille chez Honda à Gijon et nous confirme qu’il nous aidera à résoudre notre problème rapidement  C’est effectivement le lendemain que nous récupérons notre moto et que Juan, l’ami de Toni, nous fait même un prix d’ami pour la facture !  Qu’il est bon de rencontrer tant de bonnes gens dans ce monde, que du bonheur !

Dès réception du double de la clef, nous reprenons la route pour Toledo, joyau de ville encerclé de murailles millénaires localisé dans une nature se mariant parfaitement bien dans le contexte de la ville, également considéré comme patrimoine de l’UNESCO en 1986, bordé par la rivière Tajo dans le cœur de l’Espagne, juste à 70km de Madrid. Un vrai bijou à visiter ! 

5 6 7

Dernière étape avant le début de nos projets bénévoles et de passer quelques jours auprès de Moeke & Octaaf, à Almunecar  Un weekend de 3 nuits très relaxant… parties de pétanque, balades à moto, p’tits dîners délicieux sur la terrasse ensoleillée et la visite de Raf (l’aîné d’Eddy) en compagnie de sa dulcinée, Lien, qui sont venus passer une semaine à Almunecar… Moment familial très sympathique

8

9 

PREMIER PROJET BENEVOLE – Velez-Malaga (Du 2 au 28 février 2014)

Dimanche 2 février, notre arrivée chez Elena & Peter, un couple germano-autrichien très sympathique qui vivent dans une magnifique finca… Peter, 70 ans, pensionné et Elena, 55 ans, phytothérapeute qui vit de la réalisation de crèmes et produits divers de sa propre récolte d’Aloé Vera (genre de cactus)… Très chouette expérience que de travailler l’Aloé Vera, un travail de longue haleine mais qui en vaut le détour 

10

11 12

Notre récolte a produit 30 litres d’Aloé Vera (26Eur/litre)!! 

Divers petits jobs et petites réparations relaxes sans aucun stress nous attendent tout le mois de février car nous sentant vraiment bien après une semaine, nous décidons de rester avec ce chouette couple tout le mois de février.  Il faut avouer qu’Elena est une vraie « Chef Coq » qui aime faire des préparations diverses très saines… Ci-dessous, une journée typique comme nous les vivons depuis début février :

  • 8h Petit déjeuner (œufs frais, jus d’orange frais, fruits en tous genres, viandes blanches, fromage allégé, thé fait maison, confitures d’Elena et pour couronner le tout, du pain préparé par Peter 
  • 8h45 Donner à manger aux poules et récupérer les œufs (40 poules) !!! Une moyenne de 35 œufs par jour et une rentrée de 150Eur/mois 
  • 9h – 13h45 Remise en état de meubles divers, petites réparations de fissures, rejointoiement, aller chercher de l’eau à la source, aide en cuisine (très sympa pour l’apprentissage ), travaux de peinture, rafraichissement d’une salle de relaxation, massage, cueillette d’Aloé Vera et découpage pour en récupérer son jus, etc.
  • 14h Lunch avec nos hôtes
  • 14h30 – minuit… TEMPS LIBRE et profiter de la vie !!!

13 14
15 16

« La grande affaire et la seule qu'on doive avoir, c'est de vivre heureux. »

Petit aperçu en direct :-)

Au début de notre périple au Port de Luarca - Asturies

https://drive.google.com/file/d/0B4OEEw3NCMZXLVo3XzlxZW9qUm8/edit?usp=sharing

Premières étapes après la ceuillette de l'Aloé Vera

https://drive.google.com/file/d/0B4OEEw3NCMZXYTFHRWI0ZnJEcjQ/edit?usp=sharing

Eddy dans ses moments de créativité

https://drive.google.com/file/d/0B4OEEw3NCMZXbEEzUUlzQVdKZ0E/edit?usp=sharing

Posté par ValEddy à 22:10 - - Commentaires [12] - Permalien [#]